Archive for the tag 'Lakshmi Mittal'

ArcelorMittal et Nippon Steel associés sur le marché indien

15 mars 2018

ArcelorMittal s’est associée au japonais Nippon Steel pour tenter de racheter l’indien Essar Steel (1) et accentuer sa présence en Inde, une opération qui pourrait dépasser les 6 milliards de dollars, selon l’agence de notation financière Fitch.

M.Lakshmi Mittal

M.Lakshmi Mittal

Déjà implantée en Inde, pays d’où est originaire son président M. Mittal, ArcelorMittal pourrait avec cette opération considérablement augmenter ses parts de marché dans la région. « Cela fait quelques années que le groupe cherche à rentrer sur le marché indien, un des rares marchés où la production et la consommation d’acier vont croître dans les années à venir », a expliqué à l’AFP Ambroise Lecat de Roland Berger, considérant l’opération comme « très positive ». « Essar représente une opportunité extraordinaire pour ArcelorMittal d’entrer sur le marché à forte croissance de l’acier indien », avait déclaré son PDG, Lakshmi Mittal, à la mi-février lors d’une précédente offre d’achat. Essar Steel, avec une capacité de production de presque 10 millions de tonnes par an, représente environ 9 % des capacités actuelles du géant de la sidérurgie mondiale. ArcelorMittal a « depuis des décennies, une logique de parts de marché. Chaque fois qu’il y a un « bid » (une offre), ils sont là. Surtout pour des actifs en faillite » et donc « pas chers », a commenté pour l’AFP Fabrice Farigoule, analyste chez Alphavalue, jugeant l’annonce « pas étonnante », contrairement au montant de la transaction avancé par Fitch qu’il a jugé « énorme ».h

Selon l’agence de notation qui évalue régulièrement la dette à long terme du groupe (notée BB+), le montant de l’offre, qui n’a pas été officiellement dévoilé, pourrait osciller entre 6 et 7 milliards de dollars. Un montant qui paraît d’autant plus important que le groupe ArcelorMittal est engagé dans un plan de réduction de sa dette avec comme objectif de la ramener à 6 milliards de dollars contre 10,1 milliards à fin décembre. A titre de comparaison, l’année dernière, un consortium mené par ArcelorMittal avait racheté le sidérurgiste italien en difficulté Ilva pour 1,8 milliard d’euros, pour un potentiel de production estimé entre 6 et 9,5 millions de tonnes par an. La décision de s’associer à Nippon Steel pour mener l’opération, via la formation d’une coentreprise, a néanmoins été jugée raisonnable et logique par les analystes, même si la forme précise que prendra cette association n’est pas encore connue. « Nous pensons qu’ensemble, nous pouvons contribuer par notre expertise et technologie à soutenir le redressement rapide d’Essar », a expliqué M. Mittal.

(1)Fondée en 1976, Essar Steel India est une filiale du conglomérat Essar Group fondé par les frères milliardaires Ruia. Malgré un chiffre d’affaires de 219,6 milliards de roupies en 2016 (2,7 milliards d’euros), l’entreprise s’est retrouvée dans l’incapacité de restructurer sa dette et a été mise en vente en juillet 2017 dans le cadre d’une procédure de liquidation.

(AFP)

ArcelorMittal accuse 8 milliards de perte

8 février 2016

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé ce vendredi 5 février une perte nette de 7,946 milliards de dollars en 2015, contre 1,086 milliard un an plus tôt, plombé par l’effondrement du cours du minerai de fer et la concurrence de la Chine.1746699189_B971496343Z.1_20131127185529_000_GLL1IVCH7.1-0

La société prévoit pour 2016 un excédent brut d’exploitation (Ebitda*) de 4,5 milliards de dollars, soit moins que les 5,2 milliards dégagés en 2015, et annonce le lancement d’un nouveau plan de restructuration, destiné à améliorer son excédent brut d’exploitation structurel d’environ 3 milliards de dollars d’ici à 2020. ArcelorMittal a également annoncé qu’il comptait procéder à une augmentation de capital de trois milliards de dollars (2,7 milliards d’euros) afin de réduire sa dette dans un contexte défavorable pour les secteurs sidérurgique et minier. ArcelorMittal-Galati-726x400

Le premier sidérurgiste mondial ajoute qu’il recevra un milliard de dollars environ de la cession d’une participation de 35% dans Gestamp, un spécialiste de l’acier pour l’automobile. Cette cession de la participation au principal actionnaire, la famille Riberas, rapportera 875 millions d’euros à ArcelorMittal. Le paiement de cette transaction devrait intervenir lors des six prochains mois. « Cette augmentation de capital, combinée à la vente de notre participation minoritaire dans Gestamp, accélèrera le plan de réduction de la dette de la société et nous permettra de ramener la dette nette à moins de 12 milliards de dollars », explique le PDG Lakshmi Mittal. « 2016 va encore être une année difficile pour nos industries » a ajouté Lakshmi Mittal.

À 3,48 euros l’action, ArcelorMittal vaut à peine 6,3 milliards d’euros en Bourse. Contre 22 milliards en 2006, lors de la fusion entre Arcélor et Mittal.

(*) EBITDA
Sigle anglais pour Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization, l’EBITDA désigne communément les revenus d’une entreprise avant soustraction des intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations. Indicateur des résultats économiques d’une entreprise créé aux États-Unis, l’EBITDA est également connu en France sous le sigle BAIIA (Bénéfices Avant Intérêts, Impôts et Amortissements) et se rapproche assez sensiblement de l’excédent brut d’exploitation (EBE).