Archive for the tag 'DSK'

La France laisse filer deux navires de Seafrance à Alang.

15 novembre 2011

SeaFrance, filiale de la SNCF en quasi dépôt de bilan, a vendu cet été  ses ferries Cezanne et  Renoir à 2 compagnies panaméennes. Celles-ci ont immédiatement procédé au remplacement du pavillon français par le pavillon de Belize. Le Renoir, rebaptisé Eastern Light, est aujourd’hui  face à la célèbre baie d’Alang (Inde).

Il attend l’autorisation d’être échoué et découpé. « Cette issue tragique et particulièrement hypocrite a été fomentée par l’armateur français dont l’Etat est actionnaire à 100% », s’indigne l’association Robin des Bois. Après le Clémenceau et le France, une nouvelle fois notre pays est incapable de mettre en oeuvre la déconstruction de ses navires en fin de vie. L’association Robin des Bois a alerté notre  gouvernement sur les 2 risques de l’exportation de ces vieux navires : ils seraient revendus dans des pays de l’hémisphère sud et rejoindraient la cohorte des transporteurs de passagers inadaptés et surchargés susceptibles de naufrages meurtriers ; ou alors, ils seraient négociés en Asie pour être démolis au mépris de la sécurité des travailleurs et de l’environnement. Malgré les dénégations des parties prenantes, l’option 2 a donc été choisie. Le Ministère de l’Ecologie ne s’y est pas opposé, « feignant de croire contre toute logique que le Cezanne et le Renoir poursuivront quelque part leur exploitation, s’en lavant les mains et notant au passage que les taux d’empoussièrement par l’amiante dans les coursives du Renoir ne dépassent pas les seuils d’alerte », fustige l’association. À Alang, le découpage des bateaux se poursuit dans des conditions digne du 19 éme siècle et dans l’indifférence la plus totale.

Bonne nouvelle pour la démolition navale européenne

4 juin 2011

Selon le journal britannique « North-West Evening Mail », un navire de transport nucléaire, le « Pacific Sandpiper », ayant notamment servi à la centrale britannique de Sellafield et à d’autres implantations nucléaires en France et au Japon, sera nettoyé aux Pays-Bas avant d’être remorqué vers la Belgique pour y être démantelé. Le bateau, baptisé » Pacific Sandpiper », quittera lundi 6 juin le port britannique de Barrow pour être remorqué jusqu’aux Pays-Bas. Le bâtiment, construit en 1985, a été déclassé au début de 2011. le « Pacific Sandpiper » est un cargo appartenant à la société PNTL. Ce cargo britannique fut exclusivement utilisé au transport des déchets nucléaires. Il est équipé d’une double coque. Sa longueur est de 104m pour une de largeur 16m et un tonnage: 5050 tonnes. Toujours selon le journal, 95 % des matières composant le bateau seront recyclés et des équipements d’une valeur de 50.000 livres (56.000 euros) seront distribués à des associations et cercles maritimes à Barrow et en France, en particulier à la SNSM. Pendant sa carrière, le navire a parcouru 1,2 million de miles et transporté 500 conteneurs blindés de combustible nucléaire usé et de déchets hautement radioactifs entre l’Europe et le Japon, sans jamais connaître d’incident aucun. Il a aussi résisté à un raz-de-marée au milieu des années 1990, alors qu’il se trouvait en eaux profondes au large du Japon, affirme encore l’Evening Mail. Démanteler ce navire prestigieux est une bonne nouvelle pour le savoir faire européen en la matière et en particulier pour le chantier Van Heyghen Recycling à Gent.

Pour consulter l’article source, cliquez.