La société « Fers et Métaux » s’équipe d’une Lidex 1700t

9 février 2015

La société COPEX vient de livrer à la société FERS ET METAUX, à Fougerolles en Haute- Saône, une Lidex 1700 t, dernière-née de sa gamme de presses cisailles innovantes dédiées au préparation des ferrailles.

Cliente depuis plus de 30 ans de COPEX, l’entreprise franc-comtoise dirigée par François VIALIS souhaitait améliorer la qualité des ferrailles cisaillées tout en augmentant sa capacité de production. Son choix s‘est porté sur la Lidex 1700 t  à grande largeur de coupe de 1000 mm. Cette machine peut traiter des produits de qualités très diverses, allant des chutes d’oxycoupage aux rails de chemin de fer en passant par des paquets de fer à béton, les ferrailles de démolition… « Mon père avait une COPEX, j’ai moi-même acheté une COPEX 1350 t il y a 16 ans qui m’a donné beaucoup de satisfaction, et aujourd’hui je voulais acheter une nouvelle cisaille  pour assurer la relève », déclare François VIALIS. OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Cette commande a nécessité plus de 15 000 heures de travail pour les ateliers de COPEX, ce qui dans une période comme celle que nous vivons fut fortement apprécié par l’ensemble du personnel, rappelle pour sa part Frédéric MALIN, le PDG de l’entreprise bretonne. Par les temps qui courent, c’est appréciable de compter sur une fidélité de cette qualité ».  Bien que s’agissant de la première 1700 t de la gamme Lidex, COPEX s’est appuyé sur son expérience de constructeur de machines « hors normes » (une 2200 t toujours en exploitation près d’Angoulême et une 1750 t en service près de Tarbes) pour réaliser cette commande.
« Les grosses machines ne nous font pas peur mais nous ne souhaitons pas être catalogués comme constructeur de machines « hors normes », car nous savons fabriquer des cisailles  plus petites , plus adaptées aux marchés de la démolition industrielle », ajoute Nicolas BOURBEY, responsable commercial de COPEX.
Implantée dans l’Est, à l’opposé de la Bretagne, l’entreprise FERS ET METAUX proche de la Belgique ou de l’Allemagne, n’a pas  consulté un autre constructeur : « La Lidex 1700 t est un condensé de ce qui se fait de mieux sur le marché pour améliorer la qualité du produit recyclé et donc son prix de vente » estime François Vialis.

Les commentaires sont fermés