En Inde, chute de la bourse

19 août 2013

Désertée par les investisseurs étrangers, l’Inde a connu la semaine dernière un « vendredi noir ». L’indice Sensex de la Bourse de Bombay a enregistré ce 16 août une chute de 4 %, la plus forte en deux ans, et la devise indienne a plongé, dépassant le seuil des 62 roupies pour 1 dollar.
Lundi 19 août, à 13 heures locales, l’indice Sensex perdait 1,89 %, et la roupie a atteint son plus bas historique, à 62,62 roupies pour un dollar. La publication, jeudi, de bons indicateurs économiques américains a incité les investisseurs à rapatrier leurs capitaux aux Etats-Unis, tandis qu’en Inde, le déficit de la balance courante n’incite guère à l’optimisme. Celui-ci devrait dépasser les 3,8 % du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, bien au-delà du seuil des 2,5 % jugé tolérable par la banque centrale indienne. Ce déficit étant alimenté par l’importation d’or, considéré comme une valeur refuge face à la dépréciation de la roupie, le gouvernement a décidé de relever à 10 %, mardi 13 août, les taxes d’importation du métal précieux.

Les commentaires sont fermés