Archive for 7 mars 2018

Pizzorno Environnement, l’un des meilleurs employeurs de France

7 mars 2018

Dans son palmarès 2017 des 500 meilleurs employeurs de France, le magazine Capital, en association avec l’institut d’étude Statista, vient de placer l’entreprise Pizzorno Environnement dans le trio de tête des entreprises du secteur de l’environnement, devant de grands groupes internationaux.p
L’enquête, faite auprès de 2.100 entreprises françaises de plus de 500 salariés de 32 secteurs d’activités différents, s’appuie sur le ressenti des collaborateurs de l’entreprise et des salariés des sociétés concurrentes du même secteur.
Le spécialiste du traitement des déchets (de la propreté en passant par la collecte, le tri et la valorisation des déchets auprès des collectivités et des industriels) et dont le siège est à Draguignan, se réjouie de ce classement. « Une véritable reconnaissance du travail accompli par notre groupe depuis de nombreuses années en matière d’insertion et de formation professionnelle« , se félicite Frédéric Devalle, son directeur général.

  • Économie
  • Commentaires fermés sur Pizzorno Environnement, l’un des meilleurs employeurs de France

Vallourec Saint-Saulve, la fin d’un mythe

7 mars 2018

 

Les salariés de la tuberie Vallourec de Saint-Saulve, qui étaient en grève depuis jeudi dernier et bloquaient l’accès à l’usine mardi matin, ont voté la reprise du travail après des négociations menées avec la direction.  vallourec-star-to-lay-off-up-to-80-workers-at-youngstown-steel-mill_8488

Hier matin, les salariés de la tuberie bloquaient l’accès de leur usine, ainsi que celle de l’aciérie Ascoval. Ce blocage n’aura duré qu’une journée. Une forte mobilisation musclée avant que ne débute les négociations du plan social. Toutefois, en fin de journée, ils ont voté à la quasi-unanimité la reprise du travail, pour ce matin mercredi. « Les négociations avec la direction ont abouti; les salariés ne perdront pas d’argent pour les derniers jours de grève« , explique Claude Triboulet, délégué CFDT. La direction avait en effet proposé aux salariés de faire passer leurs jours de grève pour des RTT.  « C’était important pour les salariés de ne pas perdre d’argent. Nous, les représentants syndicaux, on aura besoin d’eux pendant les négociations du PSE« , a poursuivi Claude Triboulet.  La mobilisation autour de la tuberie fait suite à l’annonce de la direction de supprimer des lignes de production à Saint-Saulve, entraînant la suppression de 164 postes. Cette situation s’ajoute à la confusion autour de l’acièrie voisine Ascoval en péril depuis la mise en redressement d’Ascométal. Véritable « star » dans les années 1980-1990, ce site de Vallourec à Saint-Saulve, leader et innovant, était cité en exemple et visité par les sidérurgistes du monde entier. Il a perdu peu à peu de sa superbe pour être aujourd’hui  au seuil de sa fermeture définitive à plus où moins cour terme. La fin d’un mythe!