Archive for the 'Métaux' Category

Cours des métaux LME fin de semaine 39

26 septembre 2015

metaux

  • Économie , Métaux
  • Commentaires fermés sur Cours des métaux LME fin de semaine 39

Derichebourg Environnement acquiert la société Bienstock

12 juin 2015

Derichebourg Environnement renforce son maillage territorial en Normandie en rachetant la société Bienstock, basée à Sotteville-lès-Rouenc981ce53-5608-48e2-b621-af01a09524c1_page_activite

Derichebourg Environnement a racheté 90% du capital de la société Bienstock basée à Sotteville-lès-Rouen. Bienstock est une entreprise familiale qui existe depuis les années 1920. Bénéficiant de toutes les autorisations nécessaires à l’exercice de son métier de recycleur, cette société travaille avec les particuliers, professionnels et collectivités locales au travers de nombreux contrats avec les déchèteries. Cette plateforme de collecte, de recyclage devient  la 5ème du groupe Derichebourg  dans la région.

Le Groupe Derichebourg est un acteur majeur, au plan international, des services aux entreprises et aux collectivités. Il propose une gamme complète et intégrée de prestations dans 2 secteurs d’activités complémentaires : les services à l’environnement (recyclage, valorisation, collecte des déchets ménagers, nettoiement urbain, gestion des déchèteries.) et les services aux entreprises (propreté, énergie, intérim, aéronautique, prestations en milieux sensibles,.). Derichebourg est aujourd’hui présent dans 12 pays, sur 3 continents, et compte 28.200 collaborateurs dans le monde.

 

Prix d’achat métaux recyclés région Nord

5 mars 2015

Prix d’achat des métaux recyclés dans la région Nord constatés début Mars 2015 (€/T)
cours

 

  • Économie , Métaux
  • Commentaires fermés sur Prix d’achat métaux recyclés région Nord

Le Sénat avance sur le recyclage des navires

19 février 2015

Le Sénat vient de valider la transposition d’une directive européenne sur le recyclage des navires. Cet amendement de la loi sur la transition énergétique prévoit notamment des punitions importantes en cas de non-respect de cette règle.hemicycle-senat
La loi sur la transition énergétique continue à réserver des surprises aux observateurs de ce domaine. Alors que l’on pensait que l’examen de la loi par le Sénat ne serait qu’une formalité, il en sort un nouvel amendement inattendu. En effet, rapporte Le Figaro, «Le gouvernement a fait adopter (dans la nuit de lundi à mardi) par le Sénat un amendement transposant en droit français un règlement européen sur le recyclage des navires, à l’occasion de l’examen de la loi sur la transition énergétique.»
L’initiative européenne a été prise alors que les instances dirigeantes de l’UE ont été interpellées par des associations et militants face aux carcasses de navires abandonnées par leurs propriétaires. En effet, il apparaît que pour nombre d’entre eux la gestion de ces déchets géants est trop coûteuse. « Que faire des navires laissés à l’abandon ? Ces bateaux, parfois d’une taille importante, sont bien souvent laissés dans un coin, souvent aux abords des ports ou des plages, en attendant que le temps et l’usure viennent faire leur travail. Un comportement préjudiciable pour l’environnement.» commente le site Greenetvert.fr. Pour ce site spécialisé, « L’Union européenne semble avoir pris le problème à bras le corps et a édité un règlement sur le recyclage des navires. » Cet amendement prévoit notamment de punir d’un an d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende le propriétaire d’un navire qui ne notifiera par au ministère de la mer son intention de recycler son bateau, une fois qu’il ne s’en sert plus. Même punition pour tout propriétaire de bateau qui ne possèdera pas à son bord l’inventaire des matières dangereuses » rapporte Greenetvert.fr.images
Si les punitions apparaissent particulièrement sévères, le quotidien Le Figaro détaille cependant que tous les propriétaires de bateaux abandonnés ne seront pas sujets à ce type d’amendes. En effet, il semble que «ces dispositions ne sont pas applicables aux navires affectés exclusivement à un service public non commercial, aux navires d’une jauge brute inférieure à 500, ou aux navires exploités pendant toute leur vie dans des eaux relevant de la souveraineté ou de la juridiction française. »le-mythique-navire-ecole-de-la-marine-jeanne-d-arc-porte_2189320_800x400

« Cela fait une décennie que l’on parle de créer une telle filière chez nous », a commenté Ronan Dantec (écologiste). « Le groupe écologiste brestois s’est battu pour cela, pour éviter l’exportation des navires dangereux pour l’environnement et pour créer une telle filière à Brest ». Le Sénat a ensuite décidé qu’à compter du 1er janvier 2017, les personnes qui mettent sur le marché à titre professionnel des navires de plaisance ou de sport seront tenues de contribuer à son recyclage. Les modalités d’application seront fixées par décret en Conseil d’État. « Cet amendement vise à résoudre le problème de la gestion des bateaux de plaisance en fin de vie et qui font souvent l’objet d’abandon par leur propriétaire, faute d’une filière et d’un financement adaptés », a dit M. Dantec. « Il s’agit d’encourager la constitution d’une filière du démantèlement des navires, qui doit être financée. Il y a là un gisement d’activités et d’emplois, la +croissance bleue+. Structurons cette filière de demain! ». « Nous avons un problème avec les épaves de bateau de plaisance, c’est sûr », a reconnu le rapporteur Louis Nègre (UMP). « Il faut avancer, mais en évitant une taxe supplémentaire ».Le Sénat a par ailleurs inscrit la définition de l’obsolescence programmée dans le code de la consommation et son contrôle par la DGCCRF, suivant ainsi l’exemple de l’Assemblée nationale. Le projet de loi, déjà adopté par l’Assemblée, est examiné au Sénat jusqu’au 19 février. Il fera l’objet d’un vote solennel le 3 mars.

BIR – DUBAI (UAE) du 17 au 20 mai 2015

11 février 2015

ATT00001

Cours métaux Paris 12/12/14

12 décembre 2014

Métaux paris

27 et 28 octobre le BIR à PARIS

22 octobre 2014

The Bureau of International Recycling (BIR) is the only global recycling industry association representing more than 850 companies and 40 affiliated federations from 70 different countries. Its members are world leaders in the supply of raw materials and a key pillar for sustainable economic development.

Cours LME Londres au 16/10

16 octobre 2014

Cours Métaux Paris au 16/10

16 octobre 2014

Recul du CA chez Derichebourg

26 août 2014

Pour le troisième trimestre de son exercice 2013-2014, le chiffre d’affaires de Derichebourg  s’est élevé à 646,5 M€, quasiment stable (-0,2%) par rapport à celui de la même période de l’exercice précédent. Après 9 mois d’activité, le CA du Groupe s’élève à 1,927 milliards d’euros, en recul de -4% par rapport à l’exercice précédent.

Ferrailles E40

Le Groupe Derichebourg a précisé à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels qu’il considérait qu’un point bas avait été atteint en termes de volumes traités au premier semestre de l’exercice, et qu’une lente remontée des volumes était escomptée, en particulier sur les ferrailles. Concernant ces dernières, les volumes traités en Europe sont supérieurs de +2,8% sur le trimestre à ceux de la même période de l’exercice précédent. Une situation plus favorable sur le marché italien ainsi qu’une légère progression des volumes en France expliquent cette évolution. Après 9 mois d’activité, les volumes traités  sont quasiment égaux à ceux de l’an passé. Pour la zone Amérique, les volumes sont inférieurs de -13% à ceux traités sur la période comparable N-1. Après 9 mois d’exploitation, ils sont inférieurs de -21,6%. Cet écart s’explique par un choix délibéré de la direction de favoriser les marges au détriment des parts de marché. Toutes zones confondues, les volumes de ferrailles traités au cours du troisième trimestre sont identiques à ceux traités au cours du trimestre comparable de l’exercice précédent. Après 9 mois, les volumes de ferrailles sont de 2,795 millions de tonnes, en retrait de -3,6% par rapport à l’an passé.

Non ferreux: cuivre

Concernant les métaux non ferreux, toujours au cours du trimestre écoulé, les volumes traités sont supérieurs de +7,4%. Après 9 mois d’activité, ils sont supérieurs de +8,8%. Toutes les qualités de métaux non ferreux ont contribué à cette augmentation et plus particulièrement les inox. Les prix des matières sont inférieurs à ceux de l’an passé donc le chiffre d’affaires recule davantage que les volumes.

« Précedent - Suivant »