Archive for the 'Métaux' Category

Le cuivre à la hausse…

9 avril 2020

Hausse des cours du cuivre soutenus par un bon chiffre de l’activité manufacturière en Chine, premier importateur mondial de matières premières.cuivre2
« Les principaux producteurs de cuivre asiatiques ont annoncé ces derniers jours qu’ils avaient l’intention d’augmenter considérablement leur activité », a rapporté Daniel Briesemann, analyste de Commerzbank. « La plus grande fonderie de cuivre chinoise prévoit d’augmenter sa production de 6 % pour atteindre 1,65 million de tonnes, tandis que la deuxième fonderie japonaise envisage même une hausse de près de 11 % pour atteindre 450.000 tonnes », a-t-il ajouté, avant de nuancer « l’optimisme » de ces chiffres. « Le cuivre a dû encaisser tellement de mauvaises nouvelles, sans pour autant marquer le pas, que j’ai l’impression qu’à moins d’une nouvelle chute significative des marchés boursiers, il devrait pouvoir relever le défi de renouer avec le seuil psychologique des 5.000 dollars », indiquait dès vendredi dernier, Ole Hansen pour la Saxo Bank. (Boursorama)

Chute du cuivre

13 mars 2020

Cuivre

FRN N°120 Décembre 2019

Goodbye 2019, welcome 2020 !

27 décembre 2019

Voeux FRN

Le cuivre en hausse

18 décembre 2019

Le marché du cuivre, considéré comme le baromètre de l’économie mondiale, s’est ressaisi en début de semaine. Une des principales raisons : l’espoir d’un accord commercial entre la Chine et les États-Unis avant la fin de cette année.cable-de-cuivre

Les cours du cuivre ont rebondi lundi à plus de 6 000 dollars la tonne, ils enregistrent une hausse de plus de 5 % sur les quatre dernières sessions de cotation. L’optimisme règne depuis quelques jours sur l’issue des négociations commerciales entre Pékin et Washington. Or les indices positifs s’accumulent. Vendredi 13, la Chine a annoncé qu’elle supprimait les taxes sur 1 million de tonnes de soja et de porc américains, cinq vraquiers seraient en route depuis les États-Unis. Un geste de bonne volonté confirmé par la déclaration de Pékin, lundi : les autorités chinoises « espèrent un accord aussi vite que possible » alors que « les discussions sont, précisent-t-elles, intenses ». Si un accord était trouvé, cela sonnerait la reprise du commerce mondial, gelé par le conflit sino-américain. Le cuivre étant le métal le plus sensible à la conjoncture économique, cela s’exprime dans la hausse des cours. Les importations chinoises de cuivre sont aussi très dynamiques. C’est la surprise qu’ont réservé les dernières statistiques douanières. Au mois de novembre, la Chine a importé du cuivre brut comme jamais depuis plus d’un an : 483 000 tonnes. Quant au concentré de cuivre, plus de 2 millions de tonnes ont rejoint les ports chinois, 27 % de plus que l’an dernier, un record absolu. Il faut dire que la Chine a interdit certains déchets de cuivre depuis le début de l’année, elle a donc besoin de plus de métal rouge sous d’autres formes. Autre surprise, l’amélioration de l’activité manufacturière en Chine est le signe que l’économie chinoise commence à bénéficier du stimulus fiscal et monétaire de Pékin. Tout cela profite aux cours du cuivre. La Chine, on le rappelle, consomme la moitié des disponibilités de ce métal.

Derichebourg inaugure Bassens

12 juin 2019

Le nouveau centre de recyclage Derichebourg Environnement a été inauguré à Bassens, près de Bordeaux en Gironde. Equipée d’un broyeur, d’une unité de valorisation des réfrigérateurs, d’une cisaille pour préparer les ferrailles lourdes et d’un quai de chargement dédié au transport fluviomaritime des matières recyclées, cette nouvelle plateforme comptera jusqu’à 64 salariés en pleine activité. Le broyeur sera capable de traiter 120.000 tonnes/an, la cisaille jusqu’à 60.000 tonnes/an et la ligne de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) sera en mesure de recycler 15.000 tonnes/an. Ces nouveaux outils sont équipés des dernières technologies de tri. Derichebourg Environnement a investi 41 millions d’euros sur ce site qui sera le premier en France à pouvoir traiter les ballons d’eau chaude et le troisième du groupe à recycler les réfrigérateurs.

(* Derichebourg Environnement compte, à ce jour, 11 sites de recyclage de D3E dans l’hexagone.)

FRN N° 108 Décembre 2018

GDE lance sa nouvelle ligne de traitement des DEEE

10 juillet 2018

Le groupe normand GDE lance une nouvelle ligne de tri pour le traitement des déchets issus des équipements électroniques (D3E).  20 000 tonnes par an seront traitéés sur le site de Rocquancourt. Guy Dauphin Environnement  représente aujourd’hui 1 300 salariés sur  70 sites et près de 4 millions de tonnes de matières recyclées.  

François Varane

François Varagne

François Varagne, le nouveau président du groupe,  vient d’inaugurer à Rocquancourt  (Calvados)  la nouvelle ligne de « tri ultramoderne », spécialement dédiée aux D3E, les déchets électroniques et électriques. À ses côtés, Christian Brabant, Directeur général d’Écosystèmes, un partenaire fort. Les déchets 3E représentent environ 1.4 million de tonnes dont 50 % sont collectés en France. C’est en mars dernier que GDE s’est dotée d’une ligne de fragmentation et de démontage de ces déchets.  « On passe du tri uniquement manuel à un tri automatique, à effectif constant (15 salariés) », déclare la direction de l’entreprise. Rocquancourt est le seul site en Normandie agréé pour le broyage du gros électroménager . Ces évolutions technologiques « constituent une réponse innovante au renforcement continu de la réglementation en matière de protection de l’environnement et de la santé humaine ».

GDE Rocquancourt

GDE Rocquancourt

Chaque année plus de 600 000 tonnes de déchets 3E sont traitées en France par une filière encadrée. Les performances de valorisation de l’ordre de 90 % sont significatives. Le gouvernement français a affiché des buts ambitieux, en fixant des objectifs de collecte à 65 % contre 50 % actuellement. Le besoin de traitement est estimé à 900 000 tonnes contre les 600 000 tonnes actuelles. Cet équipement représente un investissement d’un million d’euros.  « Dans un contexte de renforcement des normes environnementales », le site historique GDE de Rocquancourt, se positionne en leader avec cette nouvelle ligne de tri spécialement dédiée aux déchets électroniques et électriques. Les outils de GDE permettent de séparer les éléments polluants de ceux qui peuvent être recyclés (métaux ferreux et non ferreux). 20 000 tonnes de DEEE transitent chaque année à Rocquancourt et plus de 50 000 tonnes pour l’ensemble du Groupe. Cette activité s’est développée en partenariat avec l’éco-organisme Éco-systèmes depuis 2008.

70ème anniversaire du BIR à Barcelone

22 mai 2018

BIR

Baisse des ferrailles en Avril

29 mars 2018

Depuis quelques semaines, Donald Trump fait planer des incertitudes sur les échanges commerciaux de la planète.

Cours du cuivre 2018 (LME Londres)

Cours du cuivre 2018 (LME Londres)

Ces menaces perturbes aussi les marchés des matières premières et particulièrement l’acier, les métaux et par ricochet les ferrailles et métaux recyclés . A Londres,  le « London Metal Exchange » (LME) est la baisse. les cours du cuivre, de l’aluminium, du plomb, de l’étain, du  zinc et du nickel … sont en chute libre et affolent la demande. Les investisseurs sont à la prudence ! « La perspective de mesures protectionnistes ajoute un risque supplémentaire à la baisse à nos prévisions de cours », indique ainsi Michael Cohen chez Barclays.
Pour les ferrailles, des baisses des prix sont déjà annoncées pour ce mois d’Avril. A suivre…

Suivant »