France Recyclage News

A chinese lion statue

Avec l’accroissement constant de la demande intérieure de la Chine et de l’Inde, le secteur des matières secondaires est devenu un segment crucial, aux enjeux économiqueset environnementaux vitaux pour des pans entiers de notre industrie. Le monde change de centre de gravité ! Dans un contexte politique et économique qui ne s’annonce guère favorable, il faut rester attentif aux évolutions de l’Asie. Le moindre événement géopolitique, et même météorologique, provoque une variation des prix, des coûts de production d’une ampleur jamais vue dans le passé. Le secteur du recyclage a bien sûr les yeux rivés sur ce nouvel horizon qui dicte ses lois aux marchés.

Dans ce contexte, l’individualisme est synonyme de défense de son pré-carré. Il engendre agressivité et solitude. L’entreprise peut en payer le prix ! La société autocentrée, amoureuse de ses procédés, de ses techniques, de son esprit « maison », de son glorieux passé et de ses certitudes, n’a plus une once de chance de survie. Au cœur d’une bataille mondiale, dans laquelle les consommateurs ont dorénavant l’embarras du choix, face à une offre multipliée, ce n’est plus le chef d’entreprise qui dirige, mais son client. Face à cette complexité, dorénavant : « la modestie est révolutionnaire ! »

Jean-Paul DELBERT

 

Entreprises et coronavirus

1 avril 2020

Face à la crise du coronavirus, 507.000 entreprises de moins de 50 salariés ont demandé un report de leur échéance de paiement des cotisations sociales, a annoncé le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dans une interview au Figaro. En cause? Des difficultés de trésorerie alors que beaucoup sont arrêtées ou tournent au ralenti. C’est dans ce contexte que le gouvernement prévoit de faire “appel à la solidarité nationale”, à travers le lancement d’une plateforme de dons en ligne. Celle-ci doit permettre aux entreprises et aux particuliers d’alimenter le fonds de solidarité créé par l’Etat afin de soutenir les sociétés les plus affectées par la crise sanitaire.

Le recyclage et le coronavirus

1 avril 2020

Coronavirus : Le recyclage, reconnu comme secteur prioritaire, poursuit majoritairement son activité, selon l’état des lieux de Federec (le syndicat professionnel qui rassemble les entreprises du recyclage).

Selon une étude lancée par cette fédération auprès des entreprises, 71% d’entre elles ont déclaré être ouvertes et assurer une activité, avec 4 établissements sur 5 ouverts. 73% des déchèteries professionnelles sont ouvertes, de même que 60% des centres de tri. 94% fonctionnent en mode dégradé. 70% de déchets collectés sont d’origine industrielle, avec donc une forte baisse de ce gisement en raison de l’arrêt de nombreuses industries, hormis agroalimentaire.

*l’économie du  recyclage représente 1000 entreprises , pour un chiffre d’affaires de 9,04 Milliards d’euros.

Chute du cuivre

13 mars 2020

Cuivre

Chute des cours du pétrole

12 mars 2020

Petrole

L’économie chinoise au ralenti

10 février 2020

La Chine connait un semblant de reprise du travail ce lundi dans une atmosphère bouleversée par le nouveau coronavirus, dont le bilan dépasse désormais les 900 morts. economie-les-provinces-chinoises-face-au-coronavirusL’économie y est au ralenti, le pays s’isole et le monde redoute une crise économique. Deux semaines et demi après le congé du Nouvel an chinois, le pays reste largement paralysé par la psychose de la pneumonie virale et le patron de l’OMS a averti dimanche que l’épidémie mondiale n’avait peut-être pour l’heure que révélé « la partie émergée de l’iceberg ». Plusieurs régions, abritant des dizaines de millions d’habitants, restent soumises à des restrictions de déplacement, notamment le Hubei, la province d’où est parti le virus, placée de facto en quarantaine depuis le 23 janvier. Mais plusieurs villes et provinces ont décrété la reprise du travail au 11 février, même si les étudiants restent en vacances et que les entreprises sont incitées à laisser leurs employés travailler à domicile. Le nouveau coronavirus a fait 908 morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), où le nombre des personnes infectées dépasse les 40.000, selon le dernier bilan établi lundi par les autorités, confirmant une certaine stabilité dans la progression de l’épidémie. Au cours des dernières 24 heures, 97 nouveaux décès ont été répertoriés en Chine continentale, dont 91 dans le Hubei. Le pays a dénombré plus de 3.000 nouveaux cas de contamination. Le virus 2019-nCoV, apparu en décembre sur un marché de Wuhan, la capitale du Hubei, a en outre tué deux personnes dans le monde, une aux Philippines et une autre à Hong Kong. Le bilan mondial de 910 morts dépasse désormais largement celui du Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

(AFP)

FRN N°120 Décembre 2019

FRN partenaire du Paddle & Run des Rives de la Marque

3 janvier 2020

PADDLE & RUN DES RIVES DE LA MARQUE
Un événement sportif novateur le 24 MAI 2020 (dimanche matin) sur les berges de la Marque – Marcq Plaisance à Marcq-en-Baroeul (59)
Lieu : Quai Jean-Paul Hofmann / Marcq Plaisance
Location de paddle possible, sur réservation (voir sur le lien inscriptions)P&R
Contact organisateurs : Agence ATHOS / Mairie de Marcq
Inscriptions: https://asport-event.com/paddlerun-meb-2020/select_competition
Inscriptions limitées à 250 équipes

Le concept :
Paddle & Run… pour la première fois un événement sportif novateur! Une épreuve combinée en CLM est organisée le long de la Marque sur la commune de Marcq en Baroeul : une grande première départ-arrivée autour du site Marcq Plaisance
La paddle & run en contre la montre (CLM): Une course nature combinant la course à pied (CAP) et le stand up paddle à faire seul ou en équipe de deux (mixte ou pas) . Pour commencer, les concurrents débutent les « hostilités » par une course en Paddle de 5 kilomètres . Un A/R sur la Marque entre le quai Jean-Paul Hofmann et la passerelle du collège de Marcq. Ensuite, et sans que le chronomètre ne s’arrête, les participants enchaînent par une course à pieds de 5 kilométres : Un A/R sur le chemin de halage. La particularité du Paddle & Run est qu’il peut s’effectuer en individuel (enchaînement des deux sports) mais aussi en équipe de 2. (Un rameur + un coureur)
Départ :« rolling start »
Les athlètes se placent dans des SAS qui sont déterminés par leur temps de Paddle visé. La zone de départ se réduit au fur et à mesure que la ligne de départ se rapproche. La ligne de départ est d’une largeur de 2 mètres et laisse passer un concurrent. Cela entrainera une course fluide contre la montre et une incertitude sur les résultats définitifs. Le temps de course individuel commencera lorsque l’athlète passera sur le tapis de chronométrage, sous l’arche de départ, et s’arrêtera lors du passage de la ligne d’arrivée finale.70694402_409286790006636_3760483642787233792_o

Classements:
Homme solo (les trois premiers)
Femme solo (les trois premières)
Équipe duo hommes (les trois premières)
Équipe duo femmes (les trois premières)
Équipe duo mixte (les trois premières)
Meilleur temps sur le parcours Paddle Homme
Meilleur temps sur le parcours CAP Homme
Meilleur temps sur le parcours Paddle Femme
Meilleur temps sur le parcours CAP femme
Souvenir Paddle & Run 2020 à toutes et tous les “finishers” de cette première édition

Avec le soutien du Royal Triathlon Lille Métropole

  • sports
  • Commentaires fermés sur FRN partenaire du Paddle & Run des Rives de la Marque

Goodbye 2019, welcome 2020 !

27 décembre 2019

Voeux FRN

Paprec inaugure le site de Chassieu (69)

27 décembre 2019

À Chassieu, le groupe Paprec, spécialiste du traitement des déchets, triera chaque année entre 50 000 et 70 000 tonnes de déchets issus de la collecte sélective opérée dans l’agglomération lyonnaise, mais aussi dans d’autres villes de la région. Plus de 11000 mètres carrés de terrain, 8000 mètres carrés couverts et quelques 60 000 tonnes de déchets triés en cinq jours.

Les chiffres sont à la mesure du défi environnemental relevé par la toute nouvelle usine du groupe Paprec à Chassieu. Ce site en service depuis fin août, a nécessité 25 millions d’euros d’investissement. Il est l’un des quatre plus importants sites de retraitement de Paprec Group en France. Mais au-delà des chiffres, ce sont les technologies des équipements qui devraient en faire un site de référence en matière de tri. « Nous sommes sur l’une des usines les plus modernes de France », affirme Stéphane Leterrier, directeur général adjoint de Paprec Group.
Baptisée Trivalo 69, l’usine de Chassieu est équipée de trieurs optiques capables de séparer les déchets, grâce à une reconnaissance infrarouge. Par ailleurs, un robot permet d’aller chercher les dernières matières valorisables. « Aujourd’hui 95 à 97% des opérations de tri sont réalisées mécaniquement, ce qui ne signifie pas que nous pouvons nous passer des compétences des hommes, spécialement pour réaliser les opérations de contrôle qualité et affiner le tri », explique le directeur général adjoint de Paprec Group. Ce process opéré à travers des machines et des tapis de tri, permet de valoriser la quasi-totalité des déchets issus de la collecte sélective, afin de les remettre dans les circuits de production. « Les matières issues du recyclage sont les nouvelles matières premières du XXième siècle », estime Jean-Luc Petithuguenin, président de Paprec Group. Et même si la réduction de la production de déchets reste l’objectif ultime des défenseurs de l’environnement, la matière première recyclée semble une source inépuisable. A Chassieu, l’usine Paprec est ainsi déjà pratiquement saturée. « Nous avons installé cette usine d’abord pour traiter les déchets issus de la collecte de l’agglomération de Lyon, car nous avons gagné l’appel d’offres de la métropole. Nous traiterons aussi sur ce site des déchets en provenance de collectivités de l’Ain, du Rhône, de l’Isère et de la Loire », indique Stéphane Leterrier. Ainsi, chaque année, plus de 40 000 tonnes de déchets issus de la métropole de Lyon seront traités à Chassieu. En ajoutant ceux des collectivités voisines, le site retraitera environ 53 000 tonnes de déchets dès les prochains mois. Et en 2020, il assurera le tri de déchets venus du bassin de Clermont-Ferrand, le temps que l’usine locale soit modernisée. Au final, l’an prochain 70 000 tonnes de déchets devraient transiter par Chassieu pour être triés avant d’être remis dans les circuits de production. La capacité de tri du site sera alors à son apogée.

Bonnes fêtes

19 décembre 2019

static-window-sticker-27-20-cm-icons-mod-1_63690

Entrées âgées »