France Recyclage News

A chinese lion statue

Avec l’accroissement constant de la demande intérieure de la Chine et de l’Inde, le secteur des matières secondaires est devenu un segment crucial, aux enjeux économiqueset environnementaux vitaux pour des pans entiers de notre industrie. Le monde change de centre de gravité ! Dans un contexte politique et économique qui ne s’annonce guère favorable, il faut rester attentif aux évolutions de l’Asie. Le moindre événement géopolitique, et même météorologique, provoque une variation des prix, des coûts de production d’une ampleur jamais vue dans le passé. Le secteur du recyclage a bien sûr les yeux rivés sur ce nouvel horizon qui dicte ses lois aux marchés.

Dans ce contexte, l’individualisme est synonyme de défense de son pré-carré. Il engendre agressivité et solitude. L’entreprise peut en payer le prix ! La société autocentrée, amoureuse de ses procédés, de ses techniques, de son esprit « maison », de son glorieux passé et de ses certitudes, n’a plus une once de chance de survie. Au cœur d’une bataille mondiale, dans laquelle les consommateurs ont dorénavant l’embarras du choix, face à une offre multipliée, ce n’est plus le chef d’entreprise qui dirige, mais son client. Face à cette complexité, dorénavant : « la modestie est révolutionnaire ! »

Jean-Paul DELBERT

 

ATHOS RECYCLAGE ENVIRONNEMENT

4 septembre 2019

ARE1ARE2

  • Non classé
  • Commentaires fermés sur ATHOS RECYCLAGE ENVIRONNEMENT

Ascoval histoire sans fin

19 juillet 2019

Nouvel épisode ce vendredi à Strasbourg dans le dossier Ascoval (aciéries de Saint-Saulve). La tribunal va, à nouveau, examiner le plan de reprise de l’aciérie alors que le groupe British Steel est lui-même dans la tourmente au Royaume-Uni. Les salariés, «fatigués», demeurent toujours dans le flou.
D’autre part, Le groupe Altifort, premier repreneur d’Ascoval avant de se retirer par manque des capitaux annoncés, a été placé en redressement judiciaire le 9 juillet. 1500 emplois sont donc menacés. Le scénario sans fin tourne donc à la catastrophe industrielle, financière, sociale et aussi politique.

Fermeture du Laminoir à Leffrinckouke (59)

2 juillet 2019

Après l’aciérie électrique en 2017, c’est son laminoir qui va fermer sur le site d’ Ascoval Leffrinckouke (59). En avril 2020, il ne restera donc que l’unité de traitement thermique et celle de parachèvement de cette usine de production d’aciers spéciaux. Ce n’est pas une surprise puisque le groupe Schmolz & Bickenbach l’avait officiellement annoncé lors de sa reprise en Janvier 2018. Après les 140 départs survenus à l’arrêt de l’aciérie, c’est donc une nouvelle vague de 50 à 60 personnes qui va arriver d’ici le 1er novembre. À court terme, le site ne devrait employer que 250 salariés.

Histoire sans fin pour Ascoval Saint-Saulve

19 juin 2019

Nouvel épisode pour l’aciérie Ascoval Saint-Saulve: ce lundi, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a convoqué Ascoval et son repreneur pour le vendredi 21 juin. Les magistrats s’interrogent sur la situation du groupe Britsh Steel. « La société Olympus Steel Limited a été convoquée pour être entendue sur la situation du groupe Britsh Steel et les modalités qu’ils envisagent pour exécuter le plan de cession » d’Ascoval. A suivre …

Derichebourg inaugure Bassens

12 juin 2019

Le nouveau centre de recyclage Derichebourg Environnement a été inauguré à Bassens, près de Bordeaux en Gironde. Equipée d’un broyeur, d’une unité de valorisation des réfrigérateurs, d’une cisaille pour préparer les ferrailles lourdes et d’un quai de chargement dédié au transport fluviomaritime des matières recyclées, cette nouvelle plateforme comptera jusqu’à 64 salariés en pleine activité. Le broyeur sera capable de traiter 120.000 tonnes/an, la cisaille jusqu’à 60.000 tonnes/an et la ligne de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) sera en mesure de recycler 15.000 tonnes/an. Ces nouveaux outils sont équipés des dernières technologies de tri. Derichebourg Environnement a investi 41 millions d’euros sur ce site qui sera le premier en France à pouvoir traiter les ballons d’eau chaude et le troisième du groupe à recycler les réfrigérateurs.

(* Derichebourg Environnement compte, à ce jour, 11 sites de recyclage de D3E dans l’hexagone.)

Nouvelle crainte sur Ascoval

15 mai 2019

Incroyable… 💥 Le groupe britannique 🇬🇧 de sidérurgie British Steel, désigné repreneur de l’aciérie Ascoval 🇫🇷 à Saint-Saulve, près de Valenciennes (Nord), annonce mener des discussions afin d’obtenir un soutien financier pour affronter des difficultés qu’il met sur le compte du Brexit.Le gouvernement britannique a lancé des préparatifs en vue d’une possible faillite du groupe de sidérurgie British Steel qui cherche à lever des fonds au plus vite, révèle mardi la chaîne d’information Sky News.

L’acièrie d’Ascoval Saint-Saulve reprise par British Stell

2 mai 2019

La chambre commerciale  « arrête le plan de cession d’ Ascoval à la société Olympus Steel Ltd », maison-mère de British Steel, a indiqué le greffe du TGI de Strasbourg. La prise d’effet de cette cession a été fixée au « 15 mai 2019 à minuit » . Créée en 1975 par Vallourec et devenue Ascoval en 2017, cette aciérie fabriquant des aciers spéciaux attendait un repreneur depuis la liquidation judiciaire en février 2018 du groupe Asco Industries, auquel le sidérurgiste Vallourec avait cédé 60 % de l’usine, tout en conservant 40 % des engagements de commandes. Enfin le terme d’un long combat pour les 279  salariés de l’entreprise.

Aciérie Ascoval Saint-Saulve: British Steel ou la fin!

24 avril 2019

Selon l’AFP, le groupe British Steel est désormais seul en lice pour la reprise de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve. Le délibéré du Tribunal de Strasbourg sera rendu le 2 mai: Ultime étape de ce dossier sans fin !

Les frontières se ferment pour les déchets

14 avril 2019

Après la Chine et la Malaisie, l’Inde vient d’interdire l’importation de déchets plastique. La Thaïlande les interdira en 2020 et le Vietnam en 2025. Les volumes entrants de déchets ont augmenté considérablement dans ces pays depuis la fermeture des frontières chinoises aux déchets non triés en 2017. Et aucun d’entre eux ne dispose de capacités suffisantes de recyclage pour faire face à cet afflux massif.

Ascoval interminable feuilleton

27 mars 2019

Une nouvelle fois, le tribunal de grande instance de Strasbourg a décidé ce matin d’un nouveau délai dans le dossier Ascoval Saint-Saulve. Il faudra attendre le 24 avril, pour étudier (et décider?) les nouvelles offres déposées. « L’audience a duré dix minutes, relate Bruno Kopzcynski, porte-parole de l’intersyndicale, à la sortie du tribunal.» Le journal « Le Monde » indique que plusieurs entreprises ont montré leur intérêt pour la reprise d’Ascoval : trois offres formelles (British Steel, Calvi Networks et Franck Supplisson, ancien patron d’Ascometal) et deux marques d’intérêt dont celle présentée par le chef d’entreprise valenciennois Pascal Cochez.

Entrées âgées »